Le Monde du Travail / Commentaire Melancholia Victor Hugo

Commentaire Melancholia Victor Hugo

Dissertations Gratuits: Commentaire Melancholia Victor Hugo
Rechercher de 155.000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Soumis par:  Russell  04 avril 2012
Balises: 
Mots: 2476   |   Pages: 10
Vus: 420

...

façon à montrer le ridicule et l’erreur que commettent les adultes envers ces enfants. Il insiste aussi sur le fait que les jeunes travailleurs appellent a l’aide mais que tout le monde ferme les yeux et reste sourd à ces cris de détresse. C’est ce que dénonce aussi VICTOR HUGO ; la surdité des hommes par rapport a cet esclavage.

Il va même jusqu'à accuser le progrès, car il estime que faire travailler des enfants dans ces conditions n’est pas digne de progrès « le progrès dont on demande ou va t-il ? Que veut il ? » Ils ne sont pas des machines.

Il utilise une comparaison pour mettre en évidence l’utilisation des enfants par les hommes « qui se sert d’un enfant ainsi que d’un outil ».

VICTOR HUGO utilise tout au long du poème, des nasales, pour suggérer et insister sur la plainte qu’émettent les enfants.

Ces innocents sont des êtres jeunes et « naïfs » qui ne comprennent pas forcément ce qui leur arrive « Ils ne comprennent rien a leur destin, hélas ! » car il sont impuissants contre ceux qui les exploitent. VICTOR HUGO juge que ce travail est usant et que cela les mèneraient peut être a la mort rapide ou a un épuisement général si personne n’intervient, s’ils continuent a être exploités « qui tue œuvre insensée ; travail mauvais qui prend l’age tendre en sa serre ; travail dont le souffle étouffant ». L’auteur insiste sur le fait que l’âme jeune, celle de la vie, est condamnée a être utilisée comme des machines si rien ne change « une âme a la machine et la retire a l’homme » car la source de la vie est la jeunesse quand les enfants s’épanouissent. Ce ne sont pas les adultes donnent cette vie et cette énergie à la terre. C’est un appauvrit les uns et enrichit les autres sur le dos des premiers « qui produit la richesse et crée la misère ». VICTOR HUGO dénonce en grande partie dans ce poème l’injustice sociale.

L’auteur est partisan d’un travail « sain » d’adulte et non d’enfants, un travail qui donne la liberté a l’âme jeune « au nom du vrai travail, sain

fécond généreux. ; qui fait le peuple libre et rend l’homme heureux ».

CONCLUSION

Par son réalisme et son pathétique, VICTOR HUGO nous montre les conditions déplorables des enfants dans le monde ouvrier. DANS ce poème, il défend l’exploitation de ceux-ci. Il insiste aussi sur le fait que ce sont les enfants qui donnent la vie, de la joie de vivre au monde. Melancholia est une des nombreuses œuvres qui accusent l’injustice sociale.

AVEC CE COMMENTAIRE, J'AI OBTENU 14/20 (en seconde + prof sévère)

Un petit plus :

Une petite remarque, je suis prof de français et la note obtenue n’est pas imméritée. Cependant je me permets de faire une petite remarque : tu aurais pu axer ton commentaire différemment en montrant que la poésie est ici un instrument de dénonciation et donc avant tout un texte à visée argumentative.

cordialement,

COMMENTAIRE N°2 :

Mélancholia de Victor Hugo

Victor Hugo, artiste légendaire du 17ème siècle, «compose » en 1856 un recueil poétique intitulé ...



S'inscrire sur DissertationsEnLigne

S'inscrire sur DissertationsEnLigne - rechercher de 155.000+ dissertations