Voir la version complète Dissertation sur le romantisme

Dissertation sur le romantisme

Imprimer Document!
S'inscrire - Rechercher de 155.000+ Dissertations

Catégorie: Biographies

Soumis par: Russell 21 mars 2012

Mots: 1910 | Pages: 8

...

onstater avec le tableau de Friedrich, Le voyageur contemplant la mer de nuages ; un homme de dos se trouve seul sur un rocher au centre de la toile et contemple un paysage nuageux, il représente exactement cette solitude typique des romantiques.

L’expression des sentiments chez les romantiques passe aussi et surtout par un thème très important, celui de l’amour comme le montre « Le Lac » où Lamartine prône son amour éternel à la défunte femme qu’il aimait : « Aimons donc, aimons donc ». Mais l’amour se fait passionné et malheureux à l’image de « L’isolement » de Lamartine et de la mélancolie du poète qui subit la perte de son amour : « Une seul être vous manque et tout est dépeuplé » ou comme dans René de Chateaubriand où René raconte l’amour passionné et incestueux de sa sœur à son égard « Dieu (…) comble de tes biens un frère qui n’a point partagé ma criminelle passion ! ». Si l’amour se doit si malheureux chez les romantiques, c’est car la poésie doit naître de la douleur comme l’explique sa Muse à Musset dans « Nuit de Mai ».

b) Les romantiques expriment également leurs inquiétudes quant à la fuite du temps, cela s’ explique par le sentiment du mal du siècle, ils se réfugient alors dans la nature qui est pour eux le reflet de leur être. Le temps est une véritable obsession pour les romantiques qui passe par divers motifs tel que les ruines ou les cimetières ( L’entrée du cimetière de Friedrich ou aussi René de Chateaubriand, lorsque la vision des ruines de la Grèce et de Rome provoque chez René le sentiment de la finitude et de la faiblesse de l’homme face au temps qui passe). Cela passe aussi par l’énumération des divisions du temps comme dans « Le Lac » de Lamartine ou plus flagrant encore, dans « Soleils couchants » de Hugo : « et le soir, et la nuit ; puis l’aube (…) puis les nuits, puis les jours ». Lamartine va même jusqu’à personnifier le temps qui devient alors un obstacle à l’amour dans son poème « Le Lac ». Mais Hugo nous prouve que le temps n’est pas invincible dans « Soleils couchants », la Nature lui résiste toujours. La nature est le reflet des états d’âmes comme l’illustre parfaitement les tableaux romantiques et « La maison du berger » (Vigny) où la nature est soit calme et apaisante, soit dévastatrice selon les sentiments et l’humeur du peintre ou du poète. Elle se fait la gardienne du souvenir dans « Le Lac » de Lamartine : « gardez, belle nature, au moins le souvenir ! » et devient la complice des amants dans « La maison du Berger » de Vigny où la nature est un refuge d’amour, de liberté et de paix pour les amants.

L ‘expression des sentiments sature aussi bien la poésie que le roman ou la peinture romantique. Toutefois les romantiques ne se sont pas contentés de ces thèmes lyrique surexploités. Ils ont aussi abordé d’autres thèmes et une forme de lyrisme non plus basés sur les sentiments mais sur la musicalité.

2ème Partie :

a) Le romantisme n’est pas seulement question de lyrisme, c’est un mouvement passionné pour bien d’autre sujets tel que l’exotisme et qui fera la différence grâce à la musicalité de ces vers.

Le sentiment du mal du siècle pousse la jeunesse romantique à s’intéresser à l’exotisme, aussi bien spatial qu temporel, qui devient alors l’un de leur thème favoris. L’odalisque al’esclave d’Ingres montre le goût prononcé des romantiques pour l’orient par une accumulation de motifs, d’objets et de personnages extrêmement orientaux. René de Chateaubriand prouve lui aussi ce goût pour l’exotisme et les cultures différentes puisque l’histoire débute en Amérique du nord, dans une tribu indienne. Les romantiques rejètent la société matérialiste qui née et cherchent à retrouver dans le Moyen Age des idéalismes et des valeurs qui n’y a plus à leur époque et que l’on retrouve dans « Le pas d’arme du Roi Jean » d’Hugo. Le tableau Les ruines d’Eldema de Friedrich prouve que cette fascination pour le Moyen Age ne se limite pas qu’à la littérature, mais a aussi envahi les peintures.

b) Les romantiques prennent leurs distance par rapport aux formes poétiques classiques et vont donc privilégier les formes dédaignées par ce mouvement à savoir les formes médiévales qui sont particulièrement musicales ; « Poète prend ton luth ! » (« Nuit de Mai ») défini parfaitement cette partie du romantisme. Ainsi les poètes ont remis au goût du jour l’utilisation de formes poétiques du Moyen Age liés à la musique en elle même comme l’ode, la ballade ou le rondeau. Mais les romantiques ne se sont pas satisfait à seulement réutiliser ce que le passé leur offrait et ont donc renouvelé ces formes dans des tons plus modernes et sophistiquées. « Rondeau » de Musset est bâti sur un refrain et 2 rimes proches qui donne cette musicalité alors que le rondeau de Hugo « Le pas d’arme du roi Jean » n’est formé que de vers monosyllabiques ce qui lui donne sa particularité.

Le mal être des romantique les a conduit à cette fascination pour l’exotisme, qu’il soit pour des contrées inconnues ou qu’il soit pour le Moyen Age, il est pratiquement omni présent dans ces œuvres et a engendré l’utilisation de forme musicales du Moyen Age qui distingue le romantisme de toutes les autres mouvements. Ce rapport privilégié à l’exotisme et ce désaccord avec leur époque nous montre une autre facette du romantisme, un romantisme engagé

3eme partie :

Le romantisme est un mouvement engagé dans plusieurs domaines différents. Il est tout d’abord engagé poétiquement par des poètes sûres de leur genre et qui le revendiquent, il est aussi engagé socialement par une fonction du poète romantique précise dans la société. Et enfin c’est un mouvement engagé politiquement par des idées sur le gouvernement et les guerres que les romantiques dénoncent dans leurs œuvres.

a) Les poètes romantiques sont très engagés poétiquement en exprimant dans certaines œuvres leur idéaux poétiques et en affirmant leur genre créant ainsi une véritable révolution poétique.

Victor Hugo exprime ses idées quant au poème dans « réponse à un acte d’accusation », il a en effet mis fin au classicisme notamment par la destructuration de l’alexandrin (vers très utilisé par les poètes classiques) et en mélangeant des sujets et des registres noble et bas et les niveaux de langues. L’importance du mouvement romantique passe aussi par Aloysius Bertrand qui fit de la prose, un poème populaire.

b) Dans le romantisme, le poète n’est pas qu’un simple auteur, il a une fonction bien précise que les romantiques décrivent à travers leurs œuvres. Hugo l’explique parfaitement dans son poème « La fonction du poète », selon lui, le poète a une fonction sacrée, il a des liens privilégiés avec dieu, il devient donc le messager entre dieu et les hommes. Mais c’est aussi et surtout un passeur du savoir car lui seul à accès à une certaine vérité, comme le dit Nerval dans « Vers dorés » où seul le poète peut voir que la nature a une conscience, il peut voir au-delà des sphères sensibles ce qui en fait un voyant.

c) Le XIXe siècle n’est pas une période de l’histoire calme, de nombreuses guerres se déroulent partout dans le monde et la France n’est pas épargnée, elle subit des changements de gouvernement fréquents. Les romantiques s’engagent alors à défendre leurs idéaux et notamment en dénonçant la barbarie de la guerre comme l’a fait Delacroix dans son tableau « Scènes de massacres de Scio » et Hugo dans « L’enfant » en insistant sur la présence d’enfants, symbole de l’innocence, dans les massacres en Turquie. Victor Hugo ira plus loin encore en s’attaquant directement au pouvoir de la France, ce qui lui vaudra d’être exilé, critiquant ainsi ouvertement Napoléon III dans « Chanson » où il fait l’éloge de Napoléon Ier pour mieux rabaisser par la suite son neveu.

Le romantisme ne se limite pas qu’à l’expression des sentiments bien que souvent on l’enferme injustement dans ce clicher. Le romantisme à sût donner une innovation thématique à la poésie avec l’exotisme et revenir aux sources du lyrisme en réutilisant des formes poétiques du Moyen Age pour donner plus de musicalité aux poème. Mais c’est aussi un mouvement engagé qui a engendré la révolution symbolique, mouvement poussant les audaces romantiques en réutilisant des thèmes du romantisme et assurant la continuation de la prose notamment avec Beaudelaire et son poème « Le Port ». Le symbolisme, tout comme Hugo le faisait, déstructure les vers. Mais l’inspiration que fourni le romantisme aux autres mouvement ne s’arrête pas là, près d’un demi siècle après, Appollinaire mélange les sujets et introduit dans la poésie les éléments quotidiens et le monde industriel en faisant l’éloge de la modernité. Le romantisme est un mouvement littéraire et artistique important qui ne cesse d’inspirer les génération qui l’ont succéder, il est donc loin de se limiter seulement au lyrisme.

-