Voir la version complète Exposé Sur Le Telephone

Exposé Sur Le Telephone

Imprimer Document!
S'inscrire - Rechercher de 155.000+ Dissertations

Catégorie: Sciences et Technologies

Soumis par: Mirielle 13 avril 2012

Mots: 908 | Pages: 4

...

automatique sera testé en France dès 1912 à Nice.

L'intérêt du téléphone automatique est d'appeler directement un correspondant sans passer par une opératrice. L'usager décroche le combiné de son téléphone puis transmet à une machine, à l'aide d'un cadran mobile, la série de chiffres identifiant son correspondant (son numéro de téléphone).

Telephone mobile :

La téléphonie mobile est née dans les années 1950 aux États-Unis

Outre la communication téléphonique classique, le téléphone mobile a développé d'autres fonctionnalités telles que l'envoi de textes courts (SMS), la photographie ou la vidéo numérique, l'accès au Web.

II – Les opérateurs :

L’opérateur de télécommunications est l’entité qui met à disposition des services de communication à distance. Cela implique généralement un lien vers au moins un réseau ouvert de communication (exemples : réseau commuté, Internet), mais le réseau peut se suffire à lui-même.

Liste :

Orange, Boygue, SFR , Free mobile

Abonnement téléphonique en France :

La première offre commerciale réellement orientée vers le grand public, Déclic, sera initiée en mai 1996 par France Télécom.

Déclic propose ainsi un abonnement mensuel à 100F HT et des coûts de communication à 4F HT la minute pendant les heures de bureaux et à 1 F HT la minute en heures creuses, le soir et le week-end (ce qui implique et encourage une utilisation domestique et non professionnelle). Reste que dans l'imaginaire collectif, le mobile demeure toujours un gadget sans réelle utilité à titre privé, un gadget qui n'a d'intérêt que pour les professionnels devant être joignables à tout moment.

L'arrivée d'un nouvel opérateur change la donne :

Le réel changement de stratégie sera l'effet de l'entrée sur le marché le 30 mai 1996 de Bouygues Télécom, dont l'objectif est de développer l'utilisation personnelle du mobile. Dans cette optique, Bouygues Télécom invente le forfait et révolutionne le marché. Pour 240F par mois, l'usager bénéficie de trois heures de communication, auxquels s'ajoutent les frais de mise en service, l'achat de l'appareil (entre 570 et 990F) et... les minutes supplémentaires (2F TTC en heures pleines et 1 F TTC en heures creuses).

Cette tarification claire et pré-estimée, avec des montants relativement modestes, ambitionne d'attirer une clientèle plus vaste, jusqu'alors non initiée et non intéressée au téléphone mobile, notamment les jeunes. Mais le réseau ne couvre, à son lancement, que Paris et sa périphérie.

Les clients ciblés sont entre autres les familles ayant besoin d'une seconde ligne téléphonique, notamment lorsque les adolescents monopolisent la ligne filaire du foyer.

La conquête des jeunes :

L'enjeu constitué par ces jeunes usagers a été très bien compris par les opérateurs. Initiée par le téléphone sans-fil, qui permet au sein des foyer de s'approprier le combiné et de s'isoler pour téléphoner, l'individualisation des moyens de télécommunication se développe et permet un apprentissage de la mobilité «télécommunicationelle».

Les pagers (radiomessagerie) constituent un élément clef de cette initiation.

Apparus durant l'année 1994, les pagers ont connu leur heure de gloire en 1995, et surtout en 1996. Ces produits, au nom à consonance amusante et ludique, visent explicitement les jeunes et les adolescents. Les campagnes publicitaires vont d'ailleurs dans ce sens; les valeurs communautaires et les effets de club y étant largement vantés (« Tatoo: votre tribu garde le contact avec vous»), et elles s'appuient sur des modes de représentation propres aux centres d'intérêt de cette population (en 1997, la campagne Kobby est illustrée par des mangas, les bandes dessinées japonaises). Cette stratégie se révélera efficace puisqu'en mars 1997,

En France, début 1996, l'abonnement téléphonique était l'un des moins chers d'Europe à 45,76 francs mensuels, soit environ 6,97 € euro

III - Addiction :

Nouvelle pathologie apparue ces dernières années, elle concerne les personnes dépendantes au mobile. Le téléphone portable est devenu un nouvel organe pour certains, constamment greffé à l'oreille. Un tic a même fait son apparition : vérifier fréquemment la réception d'un appel ou d'un message.