Voir la version complète Fiche De Lecture Don Juan, Molière

Fiche De Lecture Don Juan, Molière

Imprimer Document!
S'inscrire - Rechercher de 155.000+ Dissertations

Catégorie: Biographies

Soumis par: Caresse 18 septembre 2011

Mots: 1316 | Pages: 6

...

• La relation maitre/valet : Sganarelle est constamment en scène avec Don Juan, parfois actif, parfois passif. Cette complicité entre le maître et le valet s’étend sur toute la pièce, notamment car Sganarelle est le seul à connaître vraiment Don Juan, car ce dernier ce confie à lui et lui demande même parfois son avis sans le prendre en compte, juste pour lui montrer à quel point son raisonnement ne tient pas la route.

2) Genre de la pièce :

Cette pièce s’inscrit dans la lignée des comédies de Molière, où même le merveilleux, la farce, et le tragique se mêlent :

• Comédie : Comique de mots : répétitions « Quel homme ! », le langage des paysans.

Comique de situation : Déguisements (Don juan revêtit les vêtements d’un paysan, Sganarelle ceux d’un médecin) , la rencontre entre Don juan et Don Carlos, ce dernier qui ignore son identité , la double séduction de Mathurine et de Charlotte.

Procédés farcesques : Soufflets ( Entre Pierrot et Don Juan, qui finalement prennent pour cible accidentellement Sganarelle) , situations burlesques.

• Merveilleux : L’apparition de la statue du Commandeur, et sa personnification.

• Tragique : La mort soudaine, et tragi-comique de Don juan. D’une part, on a la fatalité s’exercant par une intervention divine qui constitue une Deus es machina et Sganarelle qui réclame ses gages, ne se souciant même pas de la mort de son maître, ce qui crée un effet comique.

3) Résumé des actes :

• Acte I (Don juan et Done Elvire ) : Sganarelle entre et présente à Gusman, serviteur de Done Elvire, Don juan, qui a fait sortir Elvire du convent. Don Juan y expose ses théories sur les relations amoureuses devant Elvire, qui le menace d’une justice divine pour avoir abusé d’elle.

• Acte II (Don juan et les paysans ) : Pierrot, un paysan, décrit à Charlotte, sa futur femme comment il sauva un gentilhomme et son valet de la noyade. Don Juan s’empressa de faire les yeux doux à Mathurine. S’ensuit sa rencontre avec Charlotte, et Don Juan fait simultanément la cour aux deux femmes. Il apprend que 12 personnes sont à sa recherche et il se déguise.

• Acte III (Don Juan et ses semblables) : Don Juan entretient une discussion basée sur la religion avec Sganarelle, avant de croiser un pauvre, et lui proposant un louis d’or en échange d’un blasphème. Don juan sauve Don Carlos d’une agression, et ce dernier empêche son exécution par son frère, Don Alonse, par honneur. Don Juan et son valet découvre le tombeau du Commandeur et l’invite à diner.

• Acte IV ( Le diner de Don Juan ) : Le diner de Don Juan est interrompu par quatre visites successives : Mr dimanche, qui lui demande son argent, De son père qui lui reproche ses actes déplacés, et de Done Elvire, ayant retrouvée la grâce, et voulant lui permettre de trouver son salut. Finalement, la statue lui rend visite, pour l’inviter à son diner.

• Acte V ( Don juan, l’hypocrite puni ) : Don Juan feint sa conversion et sa rédemption hypocrite devant Don Louis et Sganarelle, ce qui lui permettra de vivre à sa guise. Don Carlos vient lui demander réparation pour son injure, mais le héros refuse, au nom du ciel. Don Juan, obstiné à toujours ne pas prendre en compte les signes du Ciel, se voit attirer dans les entrailles de l’Enfer, par la statue du commandeur

II – Repères biographiques :

1) a) L’auteur, dans l’histoire littéraire :

Molière appartient au mouvement littéraire du Classicisme qui date de la seconde moitié du XVIIème siècle. En réaction contre l’exubérance du Baroque, le classicisme cherche à créer des modèles, en fondant chaque genre littéraire sur des règles de construction claires et rigoureuses. Il revendique l’usage d’un style simple et naturel. Molière l’a bien compris, pour instruire le lecteur et le spectateur, il utilise le comique afin de les distraire.

b) La pièce, dans l’œuvre de l’auteur :

L’affaire de Tartuffe bat son plein. Alors que cette pièce a été interdite et censurée sous la pression de la dévote Compagnie du Saint-Sacrement, Molière contre-attaque avec Dom Juan, qui dénonce explicitement la cabale des dévots et le libertinage. Molière qui n’avais pas d’autre spectacle à portée de main, a du s’inspirer de l’œuvre de Tirso de Molina, ce qui explique que l’œuvre soit écrite en prose et que sa composition soit irrégulière.

Don Juan est écrit au milieu de sa carrière littéraire, lors de ces problèmes avec la cabale des dévots.

2) Autres œuvres importantes :

• La comédie de mœurs tourne en dérision un travers à la mode (Tartuffe, 1664 /Don Juan, 1665)

• La comédie de caractères dépeint les ravages d'une passion et exagère un des caractère de l’Homme (L'Avare, 1668 / Le Misanthrope, 1666).

• La comédie-ballet, inventée par Molière, mêle la musique et la danse, et traite de sujets contemporains et montre des personnages ordinaires de la vie quotidienne. (Le Bourgeois Gentilhomme, 1670)

• La farce, héritée du Moyen-âge, est une pièce bouffonne qui, dans une intrigue stéréotypée, met en scène des personnages populaires au langage grossier (Molière, La Jalousie du Barbouillé, 1660).