Voir la version complète Svt 5Ème Activité 1 Et 2

Svt 5Ème Activité 1 Et 2

Imprimer Document!
S'inscrire - Rechercher de 155.000+ Dissertations

Catégorie: Art

Soumis par: Jessamine 12 mars 2012

Mots: 3339 | Pages: 14

...

est une sorte de tube conduisant l’air dans les organes respiratoires. Les trachées apportent l’air directement aux organes

3) Ces insectes prélèvent l’air à la surface de l’eau, l’emprisonnent et l’utilisent pour respirer sous l’eau.

Bilan : - Les poumons

* Les stigmates

* Les trachées

Activité 5 :

1) L’eau pénètre par la bouche et sort par les ouïes.

2) Les rangées de filaments branchiaux prélèvent l’oxygène

dissout dans l’eau.

Bilan : L’eau pénètre dans la bouche, elle se disperse dans les

branchies, les opercules se soulèvent puis l’eau sort par

les ouïes.

Activité 4 :

4) Les organes permettant à ces animaux de respirer sont les poumons. Les poumons se gonflent par l’air qui entrent par l’orifice respiratoire.

5) La trachée est une sorte de tube conduisant l’air dans les organes respiratoires. Les trachées apportent l’air directement aux organes

6) Ces insectes prélèvent l’air à la surface de l’eau, l’emprisonnent et l’utilisent pour respirer sous l’eau.

Bilan : - Les poumons

* Les stigmates

* Les trachées

Activité 5 :

1) L’eau pénètre par la bouche et sort par les ouïes.

2) Les rangées de filaments branchiaux prélèvent l’oxygène

dissout dans l’eau.

Bilan : L’eau pénètre dans la bouche, elle se disperse dans les

branchies, les opercules se soulèvent puis l’eau sort par

les ouïes.

Exercices pages 24 à 27 :

Exercice 1 :

1)

Quantité de dioxygène (en %)

2) Dans le montage 1 la quantité de dioxygène diminue avec le

temps alors dans la montage 2 la quantité de dioxygène est

stable.

3) Les asticots respirent car la quantité de dioxygène diminue dans l’enceinte.

Exercice 2 :

1) C

2) B

3) B

Exercices pages 24 à 27 :

Exercice 1 :

1)

Quantité de dioxygène (en %)

2) Dans le montage 1 la quantité de dioxygène diminue avec le

temps alors dans la montage 2 la quantité de dioxygène est

stable.

4) Les asticots respirent car la quantité de dioxygène diminue dans l’enceinte.

Exercice 2 :

4) C

5) B

6) B

Exercice 3 :

R | E | S | P | I | R | A | T | I | O | N |

| | T | R | A | C | H | É | E | S | |

| | | | P | O | U | M | O | N | |

| | | | | | S | O | N | D | E |

| B | R | A | N | C | H | I | E | | |

D | I | O | X | Y | G | È | N | E | | |

Le montage témoin sert à le comparer à l’expérience.

Exercice 4 :

1) B

2) C

Exercice 5 :

1)

| Milieu de vie | Milieu de respiration |

Têtard | Aquatique | Aquatique |

Escargot | Aérien | Aérien |

Nèpe | Aquatique | Aérien |

2) Le milieu de vie n’est pas forcément toujours le même que le milieu de respiration car certains animaux vivent dans l’eau et remonte à la surface pour respirer.

Exercice 3 :

R | E | S | P | I | R | A | T | I | O | N |

| | T | R | A | C | H | É | E | S | |

| | | | P | O | U | M | O | N | |

| | | | | | S | O | N | D | E |

| B | R | A | N | C | H | I | E | | |

D | I | O | X | Y | G | È | N | E | | |

Le montage témoin sert à le comparer à l’expérience.

Exercice 4 :

3) B

4) C

Exercice 5 :

1)

| Milieu de vie | Milieu de respiration |

Têtard | Aquatique | Aquatique |

Escargot | Aérien | Aérien |

Nèpe | Aquatique | Aérien |

3) Le milieu de vie n’est pas forcément toujours le même que le milieu de respiration car certains animaux vivent dans l’eau et remonte à la surface pour respirer.

3) La Nèpe dois remonter à la surface pour respirer

4) Têtard de grenouilles : Batraciens

Escargot : Mollusque

Nèpe : Anthropode

Exercice 6 :

1) L’expérience montre que le champignon rejette du dioxyde de carbone.

2) C’est un montage témoin, son rôle permet de conclure l’expérience

3)

5) La Nèpe dois remonter à la surface pour respirer

6) Têtard de grenouilles : Batraciens

Escargot : Mollusque

Nèpe : Anthropode

Exercice 6 :

4) L’expérience montre que le champignon rejette du dioxyde de carbone.

5) C’est un montage témoin, son rôle permet de conclure l’expérience

6)

Exercice 7 :

1) Le milieu respiratoire de la larve est aquatique.

2) Elle respire grâce à des trachéobranchies.

3) - Comme les autres insectes, l’éphémère adulte respire dans l’air grâce à des trachées.

-Les trachées de la larve n’ont pas d’ouverture mais se prolonges dans une lame très fine à l’extérieure de l’abdomen.

Exercice 8 :

1) La tortue luth peut plongée jusqu’à 1330 m de profondeur et peut rester sous l’eau pendant 4936 secondes soit plus de 80 minutes.

2) La tortue luth vit dans un milieu aquatique et respire dans un milieu aérien. Ses organes respiratoires sont les poumons.

3) La tortue luth dort à la surface de l’eau pour pouvoir respirer

Exercice 7 :

4) Le milieu respiratoire de la larve est aquatique.

5) Elle respire grâce à des trachéobranchies.

6) - Comme les autres insectes, l’éphémère adulte respire dans l’air grâce à des trachées.

-Les trachées de la larve n’ont pas d’ouverture mais se prolonges dans une lame très fine à l’extérieure de l’abdomen.

Exercice 8 :

4) La tortue luth peut plongée jusqu’à 1330 m de profondeur et peut rester sous l’eau pendant 4936 secondes soit plus de 80 minutes.

5) La tortue luth vit dans un milieu aquatique et respire dans un milieu aérien. Ses organes respiratoires sont les poumons.

6) La tortue luth dort à la surface de l’eau pour pouvoir respirer

Chapitre 2 :

Activité 1 :

1)

Cours supérieur | Cours moyen | Cours inferieur |

Truite | Petits poissons | Anguille |

Vairon | Gros poissons carnassiers | Sandre |

Chabot | | Carpe |

Loche | | Brême |

2) Lorsque la quantité de dioxygène diminue les truites s’agitent et respirent plus souvent.

3) L’exigence en dioxygène des poisons est différente selon l’espèce.

La répartition s’explique par la quantité de dioxygène disponible le long d’un cours d’eau.

Activité 2 :

1) Plus l’eau est agitée plus elle contient du dioxygène et plus l’eau est chaude moins elle contient de dioxygène.

2) De l’eau agité par un batteur et froide contient plus de dioxygène que de l’eau calme et chaude.

Bilan : Les facteurs d’agitation et de température de l’eau influent sur l’oxygénation du milieu où vivent les poissons.

Chapitre 2 :

Activité 1 :

1)

Cours supérieur | Cours moyen | Cours inferieur |

Truite | Petits poissons | Anguille |

Vairon | Gros poissons carnassiers | Sandre |

Chabot | | Carpe |

Loche | | Brême |

4) Lorsque la quantité de dioxygène diminue les truites s’agitent et respirent plus souvent.

5) L’exigence en dioxygène des poisons est différente selon l’espèce.

La répartition s’explique par la quantité de dioxygène disponible le long d’un cours d’eau.

Activité 2 :

3) Plus l’eau est agitée plus elle contient du dioxygène et plus l’eau est chaude moins elle contient de dioxygène.

4) De l’eau agité par un batteur et froide contient plus de dioxygène que de l’eau calme et chaude.

Bilan : Les facteurs d’agitation et de température de l’eau influent sur l’oxygénation du milieu où vivent les poissons.

Activité 3 :

1) L’exploitation d’une gravière diminue la quantité de dioxygène d’une rivière par les particules en suspension. Si la quantité de dioxygène diminue (< 7 mg/L), les truites ne pourraient plus vivres.

2) La réhabilitation d’une gravière ne lac permet un taux de d’oxygénation différent que dans les aux vives , plus calme et plus chaudes.

Bilan : L’action de l’homme sur une rivière, en créant de gravières, a permis une diversité des taux de dioxygène et ainsi une plus grande variété de poisson.

Exercice pages 40 à 43 :

Exercice 1 :

1) Taux de dioxygène et Température

2) La valeur minimale de dioxygène sera de 8 mg/L compte tenu que le bassin pourra atteindre les 25°C

3) Les élèves doivent choisir les carpes koï car elles peuvent survivre avec seulement 5 mg/L de dioxygène

Exercice 2 :

a) Faux : la quantité de dioxygène dans l’eau diminue quand la température augmente

b) Vrai

c) Vrai

d) Faux : la quantité de dioxygène dans l’eau influe sur la répartition des poissons.

Activité 3 :

3) L’exploitation d’une gravière diminue la quantité de dioxygène d’une rivière par les particules en suspension. Si la quantité de dioxygène diminue (< 7 mg/L), les truites ne pourraient plus vivres.

4) La réhabilitation d’une gravière ne lac permet un taux de d’oxygénation différent que dans les aux vives , plus calme et plus chaudes.

Bilan : L’action de l’homme sur une rivière, en créant de gravières, a permis une diversité des taux de dioxygène et ainsi une plus grande variété de poisson.

Exercice pages 40 à 43 :

Exercice 1 :

4) Taux de dioxygène et Température

5) La valeur minimale de dioxygène sera de 8 mg/L compte tenu que le bassin pourra atteindre les 25°C

6) Les élèves doivent choisir les carpes koï car elles peuvent survivre avec seulement 5 mg/L de dioxygène

Exercice 2 :

e) Faux : la quantité de dioxygène dans l’eau diminue quand la température augmente

f) Vrai

g) Vrai

h) Faux : la quantité de dioxygène dans l’eau influe sur la répartition des poissons.

Exercice 3 :

B | I | O | D | I | V | E | R | S | I | T | É |

| T | R | U | I | T | E | |

| | E | A | U | | |

T | E | M | P | É | R | A | T | U | R | E | |

| R | É | P | A | R | T | I | T | I | O | N |

Le brème est le poisson qui à le moins besoin de dioxygène, il peut donc survivre dans tous les milieu.

Exercice 4 :

1) A

2) C

Exercice 5 :

1) B

2) C

Exercice 3 :

B | I | O | D | I | V | E | R | S | I | T | É |

| T | R | U | I | T | E | |

| | E | A | U | | |

T | E | M | P | É | R | A | T | U | R | E | |

| R | É | P | A | R | T | I | T | I | O | N |

Le brème est le poisson qui à le moins besoin de dioxygène, il peut donc survivre dans tous les milieu.

Exercice 4 :

3) A

4) C

Exercice 5 :

3) B

4) C

Exercice 6 :

1) Le peuplement des espèces animales en A et en zone C est identique.

2) Lorsque la laiterie rejette des matières organiques, les bactéries se nourrissent de ces matières.

3) En se nourrissant de matières organiques, les bactéries utilisent le dioxygène disponible dans l’eau pour respirer.

4) L’homme rejette des matières organiques dans l’eau en déversant des rejets riches en matières organiques.

Exercice 7 :

1) L’eutrophisation a été causée par le rejet des eaux usées dans le lac.

2) A cause de ces rejets une fine couche de végétation s’est formée sur la surface de l’eau qui a empêchée le lac de se renouveler en oxygène

3) L’Homme peut avoir un impact négatif sur le lac en rejetant les eaux usées dedans et ainsi détruire la faune qui s’y trouvait mais il peut aussi avoir un impact positif sur le lac en arrêtant de rejeter les eaux usées dans le lac et ainsi recréer la biodiversité.

Exercice 6 :

5) Le peuplement des espèces animales en A et en zone C est identique.

6) Lorsque la laiterie rejette des matières organiques, les bactéries se nourrissent de ces matières.

7) En se nourrissant de matières organiques, les bactéries utilisent le dioxygène disponible dans l’eau pour respirer.

8) L’homme rejette des matières organiques dans l’eau en déversant des rejets riches en matières organiques.

Exercice 7 :

4) L’eutrophisation a été causée par le rejet des eaux usées dans le lac.

5) A cause de ces rejets une fine couche de végétation s’est formée sur la surface de l’eau qui a empêchée le lac de se renouveler en oxygène

6) L’Homme peut avoir un impact négatif sur le lac en rejetant les eaux usées dedans et ainsi détruire la faune qui s’y trouvait mais il peut aussi avoir un impact positif sur le lac en arrêtant de rejeter les eaux usées dans le lac et ainsi recréer la biodiversité.

Exercice 8 :

1) | Mouvement respiratoire / minute | |

| Dioxygène : 12 mg/L | Dioxygène :7 mg/L | Photo |

Truite | 68 | 140 | |

Larve de Libellule | 6 | 30 | |

2) Plus la quantité de dioxygène est élevée plus le mouvement respiratoire est lent.

Exercice 8 :

2) | Mouvement respiratoire / minute | |

| Dioxygène : 12 mg/L | Dioxygène :7 mg/L | Photo |

Truite | 68 | 140 | |

Larve de Libellule | 6 | 30 | |

2) Plus la quantité de dioxygène est élevée plus le mouvement respiratoire est lent.